Barre latèrale
Retour aux actualités

Pirmil-Les Isles lauréat de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Économie circulaire et urbanisme »

Pirmil-Les Isles fait partie des 5 projets sélectionnés par l’ADEME en novembre 2017 et visant à favoriser l’expérimentation de l’économie circulaire dans le champ de l’urbanisme, ainsi que la capitalisation et la valorisation de ces expériences. Sous l’égide de Nantes Métropole, Nantes Métropole Aménagement a présenté un dossier en partenariat avec Novabuild, Atlanbois, et le BRGM.

Conduit en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire, cet AMI a pour but de recruter de nouveaux territoires et porteurs de projets déjà impliqués dans des actions d’économie circulaire, dont les actions portent sur des stratégies globales de développement ou de planification territoriale ou urbaine, ou sur les ressources dans le cadre d’un projet urbain.

Le projet urbain Pirmil-Les Isles

Pirmil-Les Isles s’inscrit dans la nouvelle dynamique urbaine engagée par Nantes Métropole, à savoir un cœur métropolitain renouvelé, autour de la Loire et de la nature retrouvées. Le site s’étend sur 200 hectares et trois kilomètres de front de Loire. Ce territoire mêle habitat, commerce et industrie ; il accueille près de 3000 habitants et autant de salariés et constitue aujourd’hui un axe majeur en matière de circulation et de transports.

A partir de 2018 et jusqu’en 2030-2040. Le projet va amener le développement de près de 300 000 m² de surface de plancher, dont 3300 logements, et l’arrivée du tramway. Un grand parc sera créé le long de la Loire. Le site bénéficiera également d’une action de renaturation et de mise en résilience vis-à-vis du risque d’inondation.

Pirmil-Les Isles, vers une démarche intégrée d’économie circulaire

L’intégration des principes de l’économie circulaire au projet urbain Pirmil- Les Isles constitue l’opportunité d’une métamorphose des « manières de faire » la ville, et d’une diminution voire dans certains cas d’une amélioration nette des impacts économiques, sociaux et environnementaux.

4 leviers sont proposés sur Pirmil- Les Isles dans le cadre de l’AMI : la ville-nature, la transition des modes constructifs, le stationnement en tant que ressource collective, et le projet en tant que gisement énergétique.

« La ville-nature » : Apporter sur Pirmil-Les Isles une nouvelle dynamique économique et 3300 logements, pour partie en zone inondable, est l’occasion de renaturer le site, de reconstituer les sols et leur redonner une porosité. Le projet urbain doit permettre d’améliorer la situation paysagère et écologique en associant urbanisation et renforcement de la trame verte. Une démarche d’expérimentation collective impliquera les habitants dans la renaturation du site.

« La transition des modes constructifs » vise à construire le projet autrement, avec moins d’impacts sur les émissions de carbone et la consommation de ressources non renouvelables, et ce en s’appuyant sur les savoir-faire et l’innovation des filières locales. L’implication des habitants dans la fabrication et l’entretien durable de leur cadre de vie doit aussi permettre de faire évoluer le projet vers un quartier « recyclable », au niveau de ses usages et de ses matériaux.

« Le stationnement en tant que ressource collective » vise à repenser et optimiser l’offre de stationnement, sans négliger les modes alternatifs et la desserte en transport en commun.

Enfin, le projet Pirmil-Les Isles doit également être considéré comme un « gisement énergétique » : il dispose d’un potentiel remarquable et diversifié en énergies renouvelables locales et décarbonées. Ainsi, le quartier pourrait à terme être «à énergie positive», producteur d’une énergie qui serait auto-consommée ou réinjectée dans le réseau. Les bâtiments existants disposent quant à eux d’un potentiel latent de production énergétique.

–>> En savoir plus

Mise à jour le 5 décembre 2017

A propos du projet