Barre latèrale
Retour aux actualités

Ils construisent une cagna au Champ de Manœuvre

Depuis le début de la semaine, un chantier atypique prend forme au Champ de Manœuvre. Une quinzaine d’étudiants s’active au côté de l’artiste et performeur nantais Laurent Tixador pour reproduire sur site une cabane militaire de la guerre 14-18.

Une œuvre fabriquée avec des matériaux naturels

Feuillages, branchages, bois, terre …  Les participants à ce workshop utilisent les matériaux présents sur le site pour construire un premier modèle de cagna en se basant sur des photos d’archives, collectées par Laurent Tixador au fil des ans. Conçues par les soldats à l’arrière du front pendant le conflit de 14-18, les cagnas permettaient à la fois aux poilus de se mettre à l’abri et de recréer un lieu de vie.

Laurent Tixador s’intéresse à ce type d’habitat depuis 2014, avec déjà plusieurs chantiers de reproductions de cagnas à son actif. « Pour ce projet, j’ai choisi deux modèles de cagnas car elles sont en bois et en terre, donc très adaptées à la forêt. L’idée, c’est de travailler avec ce mode de construction instinctive qui prend en compte tous les matériaux environnants. On récupère du bois sur des arbres tombés que l’on dépouille entièrement », explique l’artiste.

L’artiste Laurent Tixador

Une construction participative

Accompagné par l’association nantaise Entre-deux, ce workshop s’inscrit dans le cadre de l’action « Nouveaux Commanditaires » de la Fondation de France. Cette opération permet à des citoyens de questionner des artistes sur des enjeux de société par le biais d’œuvres d’art installées dans l’espace public.

Au Champ de Manœuvre, promeneurs et riverains peuvent découvrir ce travail sur site et contribuer à la construction pendant le chantier. D’ici le 20 juillet, un deuxième type de cabane regroupant 3 petites cagnas sera construit. Cet atelier en immersion permet aux participants de s’interroger sur le futur lieu collectif, sur lequel travaille actuellement l’Atelier Georges.

Laurent Tixador présentera son travail lors d’une visite organisée le samedi 15 septembre dans le cadre des Journées du Patrimoine. L’occasion également de découvrir, en présence des urbanistes, la première phase du projet urbain dont les premiers travaux débuteront à l’automne.

Mise à jour le 12 juillet 2018

En savoir plus