Barre latèrale
Retour aux actualités

Bas Chantenay : la Carrière Miséry accueillera un jardin extraordinaire !

Une cascade de 25 mètres, un grand escalier, un mur d’escalade et pas moins de 7 belvédères surplombant le site…  Jeudi 5 avril 2018, Johanna Rolland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole, a dévoilé les premiers éléments du Jardin extraordinaire.

Le jardin extraordinaire

Inspiré de l’univers de Jules Verne, ce 101ème  jardin public de Nantes s’inscrit dans la transformation du secteur Bas-Chantenay. « C’est la première fois qu’un projet urbain débute par la création d’un jardin, et c’est un vrai choix. La nature n’est ni un accessoire, ni un ornement, mais une composante essentielle de notre façon de faire la ville », explique Johanna Rolland.

« Le jardin que nous avons la chance de concevoir avec Bernard Reichen veillera à reconnecter le coteau au fleuve en s’appuyant sur la magie des lieux, le végétal présent et issu du voyage pour proposer de multiples ambiances, surprises et sensations », précise Loïc Maréschal, paysagiste du Cabinet Phytolab.

Ce Jardin extraordinaire, réalisé sous la maîtrise d’ouvrage de Nantes Métropole Aménagement, sera totalement ouvert, gratuit, accessible et sécurisé.

Une cascade de 25 mètres

Une cascade spectaculaire de 25 mètres de haut déferlera entre les lierres de la Carrière. Plantes d’eau géantes, bananiers, fougères arborescentes… Les végétaux choisis s’inspireront des illustrations des récits de Jules Verne et contribueront à créer une ambiance exotique.

Un parcours de 7 belvédères surplombera le Jardin

Le belvédère conçu par l’artiste Tadashi Kawamata, intégrera le parcours pérenne du Voyage à Nantes. Accessible par une large porte coulissante en bois depuis la rue de l’Hermitage, le site s’ouvrira sur un couloir encadré de palissades donnant accès à une plate-forme bénéficiant d’une superbe vue dégagée sur l’île de Nantes et Trentemoult. De la rue de l’Hermitage à l’escalier de Lusançay, plusieurs belvédères ponctueront le parcours de vues privilégiées sur le site et sur la Loire.

Un escalier en acier dessiné par François Delarozière, directeur artistique de la Compagnie de La Machine reliera le square Schwob et le bas de la carrière et l’Arbre aux hérons. Les visiteurs  pourront rejoindre l’Arbre aux hérons en profitant des quatre belvédères, conçus comme des haltes uniques et sensibles qui rythmeront la montée ou la descente.

La partie est de la Carrière accueillera un mur d’escalade de 30 voies réparties en quatre secteurs de difficultés variables, allant de l’initiation aux niveaux plus techniques.

> Les travaux débuteront dès septembre 2019 sur la partie ouest. L’arrivée de l’Arbre aux hérons est prévue en 2022.

Mise à jour le 12 avril 2018

A propos du projet