Barre latèrale
Retour aux actualités

Doulon-Gohards : retour sur la première phase du dialogue citoyen

La première phase de dialogue citoyen sur le projet de Doulon-Gohards s’est achevée. Près de 350 personnes ont participé aux différents ateliers et rencontres proposés durant le mois de juin et juillet, par l’agence Scopic, missionnée par Nantes Métropole et Nantes Métropole Aménagement. L’objectif de ces échanges était d’informer sur la première phase opérationnelle qui démarre sur la ZAC, et notamment sur le fragment de Gohards nord, premier secteur test.

Une autre manière de faire la ville ou les fragments d’espaces structurants

Constitué de 3 fragments de Gohards Nord, la Louëtrie et Saint-Médard, le projet Doulon-Gohards illustre une autre manière de faire la ville. En effet, chaque fragment porte des conditions singulières : relations aux espaces structurants, rapports à la topographie et à l’écoulement des eaux de pluie. Et chaque fragment est à développer comme un morceau de ville, en valorisant les qualités des lieux et en prolongeant l’existant dans des formes urbaines variées et inventives. Le fragment Gohards nord en sera le premier exemple.

Les échanges autour du fragment Gohards nord

Une des thématiques d’échanges proposées par Scopic fut celle du fragment Gohards nord, test sur le projet. Une balade (26 juin) associée à une rencontre (3 juillet) ont permis aux 25 participants (riverains proches, participants du premier panel citoyens et potentiels futurs habitants intéressés pour s’installer dans le quartier) de découvrir la façon dont le projet prendra en compte l’existant. Habiter le plateau des Gohards, se nicher dans ses bois, zone humide préservée, relation intime au ruisseau sont autant d’éléments spécifiques à considérer.

Les acteurs du projet ont rappelé les grandes transformations à venir sur le quartier à horizon 2022 (enfouissement des lignes à haute tension, nouvelle école, réaménagement de la rue de la Papotière, activation des fermes urbaines,…). Et Pierrick Beillevaire, urbaniste du projet de l’agence In Situ, a présenté les intentions urbaines pour le fragment Gohards nord  :

  • les logements : 380 logements sont prévus, dont 25% en locatif sociaux et 30 % en accession abordable, accompagnés de 300 m² de services complémentaires (conciergerie, local réparation de vélo, salle commune…)
  • Espaces communs connectés aux espaces publics : voirie de desserte, chemin d’accès, espaces communs d’échanges (placette, boisement), desservi pour le Chronobus C7
  • Plusieurs silos de stationnements mutualisés

En images :

Mise à jour le 24 juillet 2019

En savoir plus