Barre latèrale
Retour aux actualités

Pirmil-Les isles : construire la ville-nature avec les acteurs de l’éco-construction et de l’économie circulaire

©R.Giangrande

S’engager dans un projet urbain et de transition écologique, réfléchir collectivement à la mise en place de nouveaux modes constructifs plus durables et à un coût raisonnable : l’enjeu est de taille ! Mardi 1er octobre dernier, près de 400 professionnels de toute la filière du BTP se sont réunis autour de la première rencontre professionnelle de Pirmil – Les Isles.

L’urgence d’agir

À cheval sur les communes de Nantes, Rezé et Bouguenais, le projet Pirmil – Les Isles est l’un des grands projets urbains qui redessineront la métropole nantaise autour de la Loire à l’horizon 2030. Ce projet urbain se dessine autour de deux secteurs : Pirmil Saint-Jacques à l’est et Basse Île à l’ouest. Il prévoit la construction de 3 300 nouveaux logements, de nouveaux équipements et services publics, la création d’un parc fluvial, la requalification de zone commerciale et l’arrivée d’une nouvelle ligne de tramway.

L’objectif majeur du projet Pirmil – Les Isles est de construire une ville responsable en matière de transition écologique. Un véritable défi qui nécessite de mettre en œuvre une nouvelle approche urbaine, plus collective et plus créative. Il repose sur la confiance en la capacité du tissu économique local à mettre au point des solutions d’aménagement et de construction à la fois écologiques et financièrement accessibles à tous les publics.

Pour Frédéric Bonnet, architecte-urbaniste de l’agence OBRAS : « On sait construire différemment, mais on ne sait pas le faire à un prix raisonnable. Si on continue à construire comme on le fait, sachant ce qu’on sait sur les questions environnementales ça veut dire qu’on n’est pas performants. »

Ambitions et défis : Les 5 pas de côté de Pirmil – Les Isles

Les caractéristiques de ce projet permettent de saisir des opportunités pour inventer la ville de demain, où aménager, construire, habiter sont pensés pour vivre de façon durable.

Pour mener à bien cette expérience novatrice en France qui s’engage sur Pirmil – Les Isles, Frédéric Bonnet s’est entouré  d’une équipe aux compétences élargies : l’expert en transition écologique Florian Dupont (ZEFCO), la paysagiste Sylvanie Grée (D’ICI-Là), les experts en renaturation de l’agence Biotec, des spécialistes des sols, des spécialistes des déplacements…

Ensemble, ils ont défini une méthode fondée sur « 5 pas de côté » :

  • Vivre avec la Loire, ses risques et ses écosystèmes : profitant des trois kilomètres de front de Loire qui bordent le site, l’équipe de maîtrise d’œuvre a imaginé la création d’un parc fluvial, où de larges espaces paysagers s’intercaleront entre les quartiers et anciens villages et qui répondra au rythme des marées.
  • Fabriquer des paysages en transition : espèces végétales résistantes aux climats chaud et sec, espaces publics servant de trames vertes entre les îlots urbanisés, bâtiments végétalisés…  Pour répondre aux enjeux du réchauffement climatique, une attention particulière sera portée à l’aménagement des espaces publics et à la présence de l’Arbre dans le quartier (50 000 arbres plantés sur les espaces publics de la ZAC). Le passé industriel de Pirmil- Les Isles a appauvri son sol. L’idée est de reconstituer la fertilité des sols sur place et de limiter les apports. Pour expérimenter certaines innovations, les premiers jardins-test ouvriront sur le site de Transfert au printemps 2020.
  • Réduire l’impact de la mobilité par la programmation : limitation du stationnement tertiaire, incitation à utiliser des modes de déplacements doux, rez-de-chaussée d’immeubles réservés au stationnement des vélos… Pour répondre aux enjeux écologiques, la question de la mobilité et des usages est un enjeu de taille dans le projet.
  • Déclencher les filières de la transition : le bois, le chaux-chanvre, la paille, la pierre, la terre, le béton bas carbone, etc. autant de matériaux qui permettraient de répondre aux enjeux de la transition environnementale. Les savoir-faire et ressources sont présents au niveau local et national.
  • Pouvoir… vivre de façon durable : en utilisant le numérique à moindre coût, en modifiant les modes de consommation, en adaptant les modes de transports, en parvenant à s’approprier son quartier.

>> Télécharger la présentation :

La méthode d’association des acteurs professionnels

Pour Nantes Métropole Aménagement et ses partenaires, la méthode Pirmil – Les Isles s’appuie sur deux grands principes d’action : être concret et jouer collectif.

L’objectif : identifier les innovations qui vont faire avancer les filières et consulter différemment pour avoir des réponses créatives et généralisables.

La mise en place de ce nouveau processus d’association des acteurs doit permettre aux professionnels de travailler collectivement sur le projet. Depuis quelques mois, un premier travail de sourçage auprès d’une cinquantaine de structures a eu lieu pour comprendre les besoins des filières et répondre aux enjeux de transition environnementales en réfléchissant aux questions des matériaux, de la mobilité, du paysage, de l’énergie…

Pour poursuivre cette réflexion collective, quatre ateliers seront organisés entre décembre 2019 et février 2020. L’objectif : identifier les innovations qui vont faire avancer la filière et consulter différemment pour avoir des réponses créatives et généralisables afin de co-construire « les pas de côtés » :

  • Atelier #1 – Filières de construction en transition
  • Atelier #2 – Sols et végétations en transition
  • Atelier #3 – Services et usages bas carbone
  • Atelier #4 – Programmations et modèles immobiliers

Tous les métiers sont invités à participer, bureaux d’études, industriels, entreprises de construction et de travaux publics, fournisseurs de matériaux, architectes, promoteurs, paysagistes, gestionnaires, startups…, avec une seule exigence : participer activement aux ateliers et coopérer avec les autres participants.

>> S’inscrire aux ateliers (inscriptions ouvertes jusqu’au 30 octobre 2019)

Cette démarche se développe en partenariat avec Novabuild (cluster écoconstruction), les associations Atlanbois, Construire en Chanvre, Collectif Paille Armoricain, en bonne intelligence avec l’Ademe, la Dreal, le BRGM et le CSTB, ainsi que Pick Up Production (Projet Transfert).

>> Télécharger la présentation :

 

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le 10 octobre 2019

En savoir plus